Les monnaies frappées à Romans

Bref historique :

Les premières monnaies delphinales datent de 1192 sous Guigues VI. Avec Guigues VIII (1319-1333) apparaissent les premières monnaies d'or du Dauphiné : les florins d'or imités du monnayage de Florence.

A Romans, le premier atelier monétaire est sous contrôle de l'archevêque de Vienne, en sa qualité d'Abbé de la ville. En février 1342, quand le Dauphin Humbert II s'empare de Romans, il transforme l'atelier monétaire archi-épiscopal en atelier delphinal.

Après le transport de la province à la couronne de France, en 1349, la puissance royale prend le contrôle des émissions monétaires du Dauphiné. En 1389, l'interdiction de circulation des monnaies du Dauphiné dans le royaume est complètement levée. Jusqu'alors les monnaies delphinales n'avaient pas cours dans le royaume car elles étaient de poids et de titre (proportion de métal précieux) différents. (source : l'Association numismatique de la région dauphinoise à Grenoble http://a.n.r.d.free.fr/page2.htm). En 1401, le roi accorde aux dauphinois, sur les monnaies émises dans la province,  le droit d'avoir leur emblème, le Dauphin.

On frappe alors des gros, des demi-gros, des douzains d'argent ou de billon blanc puis des deniers et des oboles.

Il n'y avait pas un hôtel des monnaies proprement dit, c'est-à-dire un édifice public spécialement affecté à la fabrication des monnaies. Chaque maître particulier, nommé pour une période très variable, plaçait son atelier dans un local convenable possédé ou loué par lui et qui probablement, à cause des dépenses faites pour l'aménager, était utilisé successivement par plusieurs directeurs.


La collection des Archives communales de Romans :

Les premières monnaies conservées par le service datent du règne de Charles VI, les dernières du règne de Henri II. Toutes ces monnaies sont frappées à Romans à l'exception du demi teston du Dauphiné frappé dans l'atelier monétaire de Crémieu sous le règne de François Ier (ACR M60) et du teston du Dauphiné sous Henri II frappé à Grenoble (ACR M59).

La collection contient 64 monnaies. Elle est incomplète, il existe plusieurs monnaies frappées à Romans que le service ne conserve pas. Les pièces proviennent d'achats réalisés par la Ville de Romans entre 1999 et 2006. Les photographies sont issues d'une campagne photographique de 2012, commandée à Monsieur André Fiore.


Présentation des monnaies :

Les monnaies sont présentées chronologiquement par règne. Chaque monnaie est associée à une image présentant l'avers et le revers de la pièce. Elle est accompagnée d'une notice décrivant la pièce et l'inscription pour chaque face.


Les monnaies par règne :

Charles VI (1380-1422)


Charles VII (1422-1461)


Louis II Dauphin (1440-1456)


Louis XI (1461-1483)


Charles VIII (1483-1498)


Louis XII (1498-1515)


François 1er (1515-1547)


Henri II (1547-1559)


Bibliographie utilisée pour les notices (et pour approfondir le thème) : lien


Notes :

- Sur la monnaie, l'avers (ou « droit ») porte en général le signe du pouvoir émetteur et reproduit l'effigie du monarque, le « revers » étant l'autre face de la monnaie.

- Le mot lys est écrit également avec un i (lis) dans les notices. L'orthographe lys date du XIVe siècle, inusité au XVIIe et XVIIIe siècle, il est repris au XIXe siècle (le Petit Robert).

- Le lys est l'emblème de la royauté, le dauphin du Dauphiné.

- Le billon (en ancien français, « métal non monnayé ») : alliage de cuivre et d'argent dans lequel la proportion de métal précieux est inférieur à 50 %. Lorsque l'alliage contient moins de 25% d'argent fin, on l'appelait bas billon. Mais lorsque il était à plus de 6 deniers de fin (50 %), on parlait de billon blanc. Au Moyen Âge et aux temps modernes, les douzains et les dizains français furent toujours considérés comme des monnaies de billon blanc, même lorsqu'ils ne continrent plus 6 deniers d'argent fin. (Dictionnaire de numismatique / Dir. Michel Amandry)

- Le Différent est le signe sur la monnaie indiquant le lieu de frappe de la monnaie.


© 2016 Romans sur Isère - Archives communales

Propulsé par Archinoë